chemin illuminé par des rayons de soleil

Prenons grand soin de notre niveau de joie!

Le changement profond que nous vivons ouvre une période d’opportunités sans précédent. Une force de vie puissante et une force de création renouvelée sont désormais perceptibles et sont en train de devenir accessibles au grand nombre. Une prodigieuse réserve de pensées et d’idées nouvelles s’ouvre à nous et nous pouvons y puiser. Le travail intérieur soutenu, accompli par une partie de l’humanité qui souhaite donner leurs majuscules aux mots Beau, Bon et Vrai, porte ses fruits. L’humanité en est à l’heure où elle doit réinventer ses modes d’échanges à tous les niveaux (communication, relations internationales, interpersonnelles, échanges économiques, financiers et commerciaux…) en y mettant plus de coeur et d’équité, et la force créatrice est là, disponible.

Ce travail a déjà bien commencé et de nombreux résultats en sont visibles. Le déploiement d’actions à vocation écologique, pour la défense de la nature et du vivant, à vocation humanitaire ou solidaire, à travers le développement et le partage de connaissances, de techniques, de soins, ou encore d’actions à vocation artistique, économique, éthique… s’est démultiplié : la grande vitalité du monde associatif en témoigne, et cette vague touche aussi désormais les entreprises et les institutions. Une énergie de bonne volonté habite les femmes et les hommes de notre monde. Une envie de partage, de don, de transmission. Une envie de justice, de beauté, de vérité, d’espoir, d’amour et de joie. Une envie de solutions pour que le monde aille mieux, pour que l’humanité apprenne à s’aimer. Et cette envie a déjà conduit un grand nombre d’entre nous à agir, à participer, à contribuer sous une forme ou sous une autre. Un monde de solidarité et d’attention à soi, à l’autre et à la qualité de la vie a déjà commencé à se réinventer et à se vivre sur notre planète. La conscience humaine a grandi, nous sommes aujourd’hui plus subtils (bien qu’à l’évidence, d’immenses progrès soient encore à faire), et plus capables de tendre vers de justes relations humaines.

Cette pandémie, cette crise sanitaire mondiale, en est comme la preuve par le test. On pourrait dire que nous sommes au coeur d’une épreuve qui, telle un examen de passage collectif, nous pousse vers un nouveau cycle de conscience. Pas un examen prévu et ordonné par un grand examinateur ou une grande examinatrice, non, mais une épreuve construite naturellement par notre propre psyché collective, par notre mental collectif, par notre conscience collective qui évolue à vive allure. La pensée est créatrice, et l’énergie suit la pensée. Nos sociétés ont développé une manière de penser qui nous a conduit à l’endroit où nous sommes et qui produit les réactions que nous manifestons aujourd’hui.

Les décisions, les déclarations, les comportements qui se révèlent au travers de cette crise sont le reflet de schémas de pensée collectifs qui soustendent nos organisations sociales. Des personnes portent ces courants de pensée; elles symbolisent et cristallisent des croyances collectives définies souvent par des réflexes défensifs, par un instinct protectionniste, ou par un intérêt égocentrique, mais aussi par des valeurs qui animent l’âme de nos sociétés. Sur un plan collectif, ces personnes ou ces groupes représentent symboliquement les subpersonnalités (rôles sociétaux) qui révèlent l’état psychologique de notre société. Nous vivons dans ce monde, dans un pays, à un endroit, et nous sommes donc sous l’influence psychologique des croyances qui caractérisent notre société. Les subpersonnalités qui manifestent le niveau de conscience de notre société sont également actives en chacun d’entre nous et nous entrons en résonnance avec certaines de manière plus ou moins intense, participant ainsi au mouvement de vie et de développement de nos sociétés.

L’épreuve présentée par la crise du Covid propose ainsi une réflexion sur une question centrale : quelles croyances sur la vie, sur l’humain et sur l’humanité dans son ensemble choisissons nous de nourrir et d’activer aujourd’hui dans notre mental collectif? Nous savons que la pensée est créatrice et que l’énergie suit la pensée. Nous avons une responsabilité. L’enjeu est colossal. Le combat acharné entre les partisans de la thèse et ceux de l’antithèse mène à l’effroi, la confusion et l’arbitraire. Nous devons aujourd’hui nous élever (c’est un effort énorme) vers une synthèse puissante et inspirée par les valeurs de l’âme de nos sociétés. Bien sûr, l’ego de nos sociétés est suractif en ce moment, déchaîné même. Il utilise les mots attachés traditionnellement aux valeurs de l’âme et les détourne à volonté pour servir ses intérêts et maintenir son emprise sur le système. Il divise tout un chacun, caricature les comportements et manipule abondamment. Il teste notre niveau de conscience et notre niveau d’amour. Il défend, à coup de peur, de haine et d’orgueil, le schéma matérialiste qu’il a imprimé dans notre mental collectif et pour l’instant, il se régale! Mais ce schéma séparateur a déjà été bousculé et mis à mal par l’envie de solution émise par une puissante pensée collective alimentée par des personnes de tous les peuples. Et il continuera de l’être.

Une synthèse se forme dans les esprits : une nouvelle forme-pensée se définit progressivement, inexorablement dans le mental collectif. Une forme-pensée puissante, nourrie de discernement, de créativité, de confiance, de foi dans la vie par une humanité mieux éduquée, plus évoluée, plus aimante, plus consciente d’elle-même. L’intuition est la clé de voûte de cette synthèse. Une porte s’est ouverte sur le mental intuitif de l’humanité, et là se trouvent un nombre incalculable de solutions et de nouveautés. Ne perdons pas cela de vue, c’est ce qui est en train de se produire dans nos fondements psychologiques collectifs. Dans notre quotidien, le désarroi est là, une grande désillusion sévit et le désespoir pointe de plus en plus régulièrement. Mais nous demeurons des êtres aimants, attentionnés, créatifs et sociables. Prenons grand soin de notre niveau de joie! Laissons nous inspiré.e.s par les hauteurs de notre intuition!

Sylvie Lamoure

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Stage initiation Art thérapie co-créative

INITIATION à l’ART-THÉRAPIE CO-CRÉATIVE

3 journées d’initiation : 18 Avril/ 9 mai/ 20 juin Doréssens, 650 route de Montluzin 69380 Chasselay, France Découvrir et s’initier à l’art-thérapie co-créative pour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *