savane

Ce matin nous avons décidé de visiter le parc national de l’Akagera (prononcer Akaguéra) et de se lever super tôt (4h30) pour profiter de cette réserve. Il s’agit d’un parc qui abrite des animaux sauvages sur une surface de 1085 km2 et qui est couvert par un labyrinthe de marais et de lacs qui suivent le cours sinueux de l’Akagera la plus haute source du Nil. Nous avons donc loué un véhicule pour 8 qui s’ouvre par le toit pour admirer cette belle réserve sauvage. Après avoir roulé 2h30 nous sommes donc entrés dans un havre de calme et de beauté parcouru par toutes sortes d’animaux. Des papillons multicolores ouvrent en permanence la piste qui traverse le parc du sud au nord. Des oiseaux de toutes les couleurs passent à quelques pas de notre véhicules et nous avons la chance d’apercevoir rapidement des buffles, zèbres, girafes, gazelles, topis, impalas,antilopes,phacochères, hippopotames, des singes… On les voit de près et ça vaut vraiment le coup de les observer dans leur espace naturel. Ils sont d’une élégance incroyable (bientôt de jolis clichés sur lamourephoto ;))

Les paysages sont également très différents passant de peu valloné avec une végétation dense à davantage de relief avec une végétation plus claire. La savane est vraiment verte et dense et couverte d’ acacias. Le parc accueille également les big five qui sont un ensemble de 5 mammifères africains mis en avant lors des safaris photographiques: le lion, le léopard, le rhinocéros noir et le buffle d’Afrique (celui qu’on a vu)

Nous sommes ravis d’avoir vécu ce moment exceptionnel au milieu de cette si belle nature. Cela valait bien les 15 heures de voitures.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
classe OVC Rwanda

Kigali: dernier jour

Partager-Grandir; association humanitaire reconnue d’utilité publique et Accord Emeraude sont 2 associations complémentaires. Partager-Grandir soutient matériellement les plus démunis à la hauteur de ses moyens.

fresque

Kigali : jour 8

Très beau final avec des fresques collectives pour conclure ce dernier atelier avec les enfants de la petite école de Kinyinya! Les plus grands, qui

Une réponse

  1. J’arrive après coup pour lire les explications sur L’UMUGANDA !!! C’est incroyable ce que nous européens, avons à apprendre des peuples que l’on considère souvent comme inférieurs. Notre fameuse  » zone de confort  » face à la générosité et créativité 🌟

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *