C’est avec beaucoup de joie que nous avons retrouvé les enfants, et les adultes qui les entourent, au Restaurant des Enfants des rues , au village d’Angloung Kong et à l’école japonnaise lors de notre récent séjour de formation humanitaire. Très motivé(e)s, porté(e)s par une forte conscience altruiste, les art-thérapeutes se sont donnés sans compter pour accompagner tous les amateurs (enfants, adultes bénévoles…).

Nous passions deux matinées consécutives dans chaque lieu, et, de manière générale, la première journée était marquée par l’effervescence: une avalanche de productions, une demande de feuilles quasi-incessante, une boulimie de couleurs (plus ou moins gaies) et au final, une montagne de dessins!

Enfant cambodgien
Joie du pastel sec

Le travail de soutien psychologique se poursuivait le lendemain par la transformation des dessins, en utilisant au besoin le découpage, le déchirage ou le brûlage (certains s’en sont donnés à coeur joie). Le dialogue se poursuivait par symboles interposés. Et nous pouvions alors guider les enfants et les jeunes vers des dessins plus grands, plus affirmés, plus vivants, plus apaisés… lors du deuxième atelier.

Cette année, nous avons également commencé certains ateliers par de courts temps de méditation en proposant aux enfants de se placer dans leur coeur avant de dessiner. Cela nous a permis d’aller plus avant dans la réalisation de dessins collectifs sur les qualités humaines qui permettent la résilience: la lumière, l’amour, l’individualisation, l’affirmation, la gratitude, l’abondance…

Enfants cambodgiens
Lavage des mains du pastel

Nous avons eu la grande et joyeuse surprise d’être accueilli(e)s au village d’Angloung Kong, dans une maison agrandie de fort belle manière et avec un confort inattendu. Nous avons ainsi échappé aux rayons mordants du soleil qui avaient laissé des souvenirs « cuisants » à certaines d’entre nous…

Nous revenons de ce voyage avec la grande satisfaction d’avoir donné, d’avoir aimé, d’avoir compati, d’avoir reçu et partagé une immense richesse humaine. Nous continuons à espérer et à vouloir intensément une amélioration pour les enfants du monde. Et nous sommes heureuses et heureux d’y contribuer à notre mesure.

A ce jour, nous réfléchissons à la suite des projets de l’association Accord Emeraude, et nous souhaitons que ce travail engagé au Cambodge trouve un relai à travers l’organisation de missions d’art-thérapie portées par des personnes expérimentées. Partager-Grandir va donc prendre le relais et  allouer un budget de 2000 euros à l’organisation d’une mission au Cambodge en mars 2020.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
art thérapie co-créative

Formations: Rennes et Lyon

L’art-thérapie co-créative est une démarche thérapeutique qui utilise le support de l’expression artistique. Elle se situe aux frontières du thérapeutique, de l’éducatif et de la

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *